Rechercher

Jours 117 à 122 : Bogotá, la capitale colombienne

Après notre séjour au paradis caribéen, nous partons pour la capitale afin d'y passer quelques jours avant de changer de continent. Par la même occasion, nous reprenons de l'altitude puisque nous passons du niveau de la mer à 2 625 mètres d'altitude.

Bogotá, Colombia

Un peu d'Histoire

Nous commençons la visite de la ville avec un Free Tour qui nous fait remonter le temps au gré des différents quartiers que nous visitons. Nous apprenons que c'est Gonzalo Jiménez de Quesada -un conquistador espagnol- qui a fondé la ville en 1538 avec le quartier de la Candelaria. Depuis, la capitale a bien changé.

Dès 1945, de nombreux événements propulsés par des conflits armés et des groupes paramilitaires (FARC, M-19, Cartels de drogue) ont marqué la ville au point d'en faire l'une des plus dangereuses du monde avec un taux de criminalité très élevé.

En Avril 1948, l’assassinat d'un homme politique très apprécié du peuple (Eliécer Gaitán) initia la révolte d’El Bogotazo. La ville fut partiellement détruite : 136 édifices furent incendiés et il y eu plus de 3 000 morts en ville. Bogotá vécut un nouvel épisode dramatique en Novembre 1985, lorsque des guérilleros du mouvement révolutionnaire M-19 envahirent le palais de justice et prirent 300 civils en otage. Le lendemain, on dénombra 115 victimes, dont 11 juges de la Cour suprême.

Ce n'est qu'en 1995 que la ville commence à remonter la pente avec l'élection du maire Mockus. Il y a d'abord une nette amélioration de la sécurité : le taux de criminalité chute de 42 % entre 2000 et 2009, puis la mise en place de projets innovants.

En 2016, le gouvernement signe un accord de paix historique avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), qui met fin à 52 ans de guerre civile.


Pour notre part, nous n'avons pas ressenti la dangerosité de la ville et avons pu la découvrir en toute tranquillité.


Les différents quartiers de la ville

El Chapinero

Considéré comme l'un des quartiers les plus sûrs de Bogota, de nombreux voyageurs choisissent d'y prendre leur hôtel. C'est un quartier riche qui englobe la Zona G. "G" pour gourmet, avec des restaurants hauts de gamme.


La Candelaria, centre historique et culturel

C’est le centre historique dans lequel se trouvent les musées, les vieilles maisons datant de la colonie espagnole, les jolies rues colorées, les belles églises… Il y a de nombreuses choses à visiter dans ce quartier telles que la Plaza Bolivar, le musée de l'or, le musée Botero, le palais de justice ou encore la cathédrale. (Nous n'avons pas ressenti d'insécurité en journée mais n'avons pas traîné dans les rues à la nuit tombée.)


Zona Rosa, lieu branché et festif

Egalement surnommé "Zona T", c'est LE quartier des bars et boites de nuits de Bogotá. Ce quartier abrite également de nombreux hôtels et boutiques de luxe, ainsi que des restaurants haut de gamme. (Ce quartier ne nous a pas paru dangereux.)


Montserrate

Nous prenons le funiculaire qui nous emmène en haut du Cerro de Monserrate, qui culmine à 3 152 mètres et où fut construit la basilique du Señor de Monserrate. De ces hauteurs, la vue sur la ville et toute la région est sublime. Nous y restons jusqu'au coucher du soleil afin d'admirer la lumière changeante baigner la capitale de jolies couleurs.


Museo del Oro, Bogota

Musée de l'Or


C'est le musée le plus célèbre de Bogotá et aussi un des plus fascinants. Il contient plus de 55 000 pièces en or et autres matériaux datant de l'époque colombienne pré-hispanique. Les collections s'étendent sur 3 étages, allant des explications sur la découverte de l'or, aux explications sur les usages des différentes pièces, notamment lors des cérémonies et rituels.


Le musée de l’or met en évidence la richesse et les traditions des civilisations colombiennes.




La légende de l'"El Dorado"

Ce mythe, apparu à Bogotá en 1536, relate l'existence d'une citée d'Amérique du Sud supposée faite entièrement d'or. Cette légende a été largement relayée par les conquistadors espagnols aveuglés par les richesses des peuples aborigènes qu'ils ont exploitées et pillées. Selon eux, la cité d'or, située au milieu de la jungle, était construite entièrement du métal précieux. Lorsqu'un membre de la tribu décédait, les indigènes mettaient le corps à bord d'un radeau sur le Lac de Guatavita, avec une large quantité de trésors. Au milieu du lac, le radeau s'engouffrait dans les eaux avec tout son contenu.

Chaque année, des offrandes aux Dieux étaient également faites sur le lac, conduites par l'héritier, qui, aspergé de poudre d'or (cacique dorado), allait jusqu'au centre du lac pour jeter les trésors à l'eau. La pièce représentant le radeau de l'El Dorado, est une des plus représentatives du musée de l'or et une des premières à avoir rejoint le musée. Cet El Dorado que les conquistadors cherchèrent tant mais qu’ils ne découvrirent jamais...


Horaires :

Du mardi au samedi : de 9h à 18h

Dimanche et jours fériés : de 10h à 16h

Prix :

4000 COP (pesos colombianos) soit environ 1€

Gratuit pour les moins de 12 ans et les plus de 60 ans

Gratuit pour tout le monde le dimanche


Musée Botero


Ce musée étonnant détient une centaine d'oeuvres réalisées et données par le peintre et sculpteur colombien Fernando Botero.


L'artiste est connu pour son style particulier et reconnaissable : des personnages aux formes rondes et généreuses et des objets grossis aux détails précis.


Les oeuvres de l'artiste "le plus colombien des artistes colombiens" comme il se décrit lui-même, valent le détour! C'est un moment super fun de déambuler à travers les tableaux et sculptures démesurées!


Mona Lisa, Botero



Horaires :

Du lundi au samedi : de 9h à 19h

Fermé le mardi

Dimanche et jours fériés : de 10h à 17h


Prix :

Gratuit pour tout le monde, tous les jours











Notre ressenti :

Nous ne nous sommes pas senties en insécurité dans la capitale colombienne, mais nous évitions toutefois de nous promener dans des quartiers mal réputés à la tombée du jour. La ville regorge de lieux dont l'empreinte Historique est forte et intéressante, ainsi que de rues colorées aux murs peints et de maisons au style républicain.


A suivre :

Le deuxième continent de notre tour du monde, l'Amérique du Nord ! Nous allons directement à San Diego pour rejoindre une amie d'AL, Chloé, puis allons visiter Los Angeles.

0 vue
Logo blog voyage webP.webp
Les Voyageuses

DEUX AVENTURIERES EN TOUR DU MONDE AMOUREUSES DE LA VIE, DES VOYAGES, DES COUCHERS DE SOLEIL...

ET AMOUREUSES TOUT COURT.

 

Mieux nous connaître

 

Laisse nous ton email ci-dessous, et nous t'enverrons une petite surprise conçue avec amour, by Piñalife :)

© 2018 by Piñalife. All rights reserved.

  • White Facebook Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now